Les prairies de la Charente

La vallée de la Charente s’étend sur environ 100 hectares sur la commune. Elle comprend l’ensemble du lit majeur du fleuve, c’est-à-dire la surface envahie par les eaux lors des plus fortes crues. La mobilité du lit de la Charente provoque au fil du temps une évolution du milieu. Celui-ci change lorsque les méandres sont court-circuités par les inondations successives et qu’un comblement du lit s’opère suite à l’arrêt de la circulation de l’eau. C’est alors que la prairie se forme sur les dépôts d’alluvions, très fertiles. Ces prairies sont dites “humides” ou “permanentes”,
Les bovins se délectent de cette herbe grasse depuis des décennies. L’élevage extensif et la non mise en culture de ces terres ont préservé la richesse faunistique et floristique de la vallée. On peut y surprendre des busards, des hérons et des râles des genêts, espèce protégée car en voie de disparition. Au niveau botanique, la présence de la rare fritillaire pintade ou de l’orchis à fleurs lâches montre la fragilité de ce milieu et la nécessité de conserver ces zones humides.
Ce site est classé Natura 2000.